Toner compatible - toner alternatif

Rechargés ou transformés ? Les toners alternatifs à la loupe.

Rechargés, reconditionnés ou complètement répliqués - celui qui répugnent au prix des toners originaux dispose de nombreuses options. Cependant, les différents types de toner compatible, les variantes et la terminologie incertaine ne facilitent pas la tâche au consommateur.

Dans la lutte contre les cartouches d’imprimantes sans nom bon marché, les fabricants d’imprimantes sont depuis longtemps sur les barricades. Si, en revanche, il s’agit de répliquer des cartouches de toner, ces mêmes fabricants semblent conserver une attitude relativement détendue. La raison en est simple : les utilisateurs d’imprimantes à jet d’encre sont avant tout des utilisateurs privés, mais l’imprimante laser reste un périphérique professionnel typique. Cela signifie également que la grande majorité des entreprises clientes sont de toute façon liées par des contrats avec le fabricant d'origine.

Toutefois, ceux qui sont libres de choisir leur cartouche de toner doivent savoir qu'il existe de grandes différences, en particulier parmi les produits recyclés.

Toner: un coup d'œil à l’intérieur.

Les cartouches toner sont plus chères et doivent être changées moins fréquemment - mais pas seulement parce qu’elles diffèrent des cartouches d’encre. Le point le plus intéressant – également en termes d’alternatives – réside dans leur combinaison de composants recyclables et de pièces d’usure remplaçables : bien que certaines puissent être utilisées une seconde fois en toute sécurité, certaines pièces doivent être remplacées afin que la réutilisation n'endommage pas l'imprimante. Sont concernées des pièces telles que le rouleau de transfert, le racloir de toner et les rouages de transport.

La poudre de toner est elle aussi unique en son genre: pour chaque type de cartouche, il existe un mélange spécialement optimisé, adapté aux composants de l'appareil et fabriqué par seulement quelques rares entreprises de par le monde.

Recharge: de nouveaux toners dans d'anciennes cartouches.

Les toners rechargés sont, comme leur nom l’indique, tout simplement remplis. Malheureusement, cela est rarement fait avec le toner : bien que le remplissage soit précédé d'un nettoyage en profondeur, il existe un risque que des éléments ne fonctionnent pas parfaitement lors de la seconde utilisation. Enfin, les toners originaux vides recyclés sont essentiellement destinés à un usage unique. Il peut cependant être difficile de vérifier si le toner rechargé n'a été remplis qu'une seule fois et non déjà plusieurs fois.

La recharge de toner est-elle respectueuse de l'environnement ?

L'avantage de la cartouche rechargeable : le processus ne demande pas beaucoup d’effort, le prix est donc agréablement bas comparé à un nouvel achat. En même temps, la méthode de recharge protège l'environnement car l'ensemble de la cartouche est finalement recyclé.

L'inconvénient : une poudre de toner incompatible peut constituer une menace sérieuse pour l'imprimante. Avec des toners de recharge, dont le prix inégalé provient d’une poudre bon marché, les utilisateurs ne font aucune faveur à leur appareil. De plus, les dommages dus au rechargement de toner ne sont généralement pas inclus dans la garantie du fabricant du périphérique.

Recharge ? Mieux vaut ne pas le faire soi-même.

L'auto-remplissage est proposé maintes et maintes fois en tant qu'alternative, généralement avec des instructions compliquées et avec le conseil de porter systématiquement un masque respiratoire lors du remplissage pour vous protéger de l'inhalation de polluants. Inutile de préciser que vous devriez bien considérer cette méthode pour des raisons de santé !

Reconditionné: nouvelles pièces, nouveau toner.

Avec le reconditionnement du toner, l’assurance d'une qualité et la protection de l’environnement sont également prises en compte : il s’agit de cartouches originales du fabricant de l’imprimante, qui sont non seulement nettoyées, mais également recyclées. La plus grande partie, le couvercle en plastique, est conservée, les pièces d'usure sont remplacées par des pièces neuves. Le choix des pièces changées dépend entièrement du fabricant de cartouches reconditionnées, ainsi que du choix de la poudre du toner.

Des cartouches de toner reconditionnées sont proposées par certains fabricants d'origine ainsi que par d'autres fournisseurs. Même dans les « nouvelles » cartouches originales, des éléments de recyclage sont parfois insérés. Cependant, la majeure partie du toner reconditionné provient de tiers qui recyclent les originaux vides et, dans cas du toner reconditionné, le nom de marque d'origine de la cartouche est légalement rendu illisible.

Avec le reconditionnement, on choisit l'origine.

Il existe des différences significatives dans la qualité du toner reconditionné. Alors que les produits de fournisseurs sérieux ne sont souvent en aucun cas inférieurs aux produits originaux et ont parfois même une gamme plus étendue que ces derniers, il arrive de tomber sur des brebis galeuses. Et comme souvent, les prix sont initialement remarquablement bas : ce n’est que plus tard que les conséquences des matériaux de mauvaise qualité seront révélées, par exemple : des rouleaux chauffants défectueux, un encrassement accru ou un mauvais résultat d’impression.

Un autre indicateur d'un bon toner reconditionné : les fabricants réputés sont bien sûr responsables des dommages causés de manière prouvable à l’imprimante par leur produit !

Les consommateurs devront également éviter les imitations bon marché en provenance d'Asie. Parce que les directives et les contrôles DIN prescrits dans l’UE ne sont pas courants dans les pays asiatiques, le bas prix est souvent rattrapé par des dommages indirects. Les contrefaçons de brevets sont un autre vice des importations d'Extrême-Orient – un crime qui ne peut avoir que des conséquences pénales pour le commerçant.

La poudre de toner: une science en soi.

La poudre de toner est la seule chose à renouveler dans chaque cartouche. Là encore, il est utile de s’appuyer sur des fournisseurs fiables, car le toner ne correspond pas de manière optimale au type de périphérique, des problèmes sont inévitables : par exemple, un toner défectueux risque de s'agglutiner, d'endommager le rouleau d'imprimante avec un grain grossier ou de ne pas fixer les particules d'encre sur le papier car le point de fusion du toner est trop élevé. Une image d'impression incohérente reste dans de tels cas le cadet des soucis - et le toner dit universel ne constitue jamais un bon choix.

Une imitation à neuf sans garantie.

Et enfin, il y a ces nouveaux accessoires d'imprimante – des cartouches de toner entièrement reconstruites par des tiers. À cela s'applique : une réplique des cartouches d'origine n'est pas possible sans violation de brevet. La plupart des fabricants ont protégé leurs produits et sont très sensibles à la contrefaçon. Les entreprises, les douanes et les autorités sont désormais très fermement opposées au plagiat de toner et aux certifications d'authenticité.

Le consommateur doit également faire très attention, notamment parce que les métaux lourds nocifs jouent un rôle majeur dans la production des cartouches de toner.

Et combien coûte le recyclé ?

Comme pour les cartouches d’imprimantes recyclées, la demande détermine également le prix.

La gamme de cartouches de toner remises à neuf pour les imprimantes laser les plus récentes est naturellement faible, les prix ne sont donc souvent que juste inférieurs à ceux des originaux. C’est bien sûr différent pour les anciennes imprimantes laser - ici le consommateur peut s’attendre à une économie plus importante.

Le toner reconditionné : un mélange optimal de neuf et de recyclé.

Les termes remplissage, reconditionnement et compatibilité ne sont, dans la pratique, pas utilisés de manière uniforme et sont souvent assimilés. Par conséquent, un deuxième regard est absolument recommandé : lors de l'achat d'un toner compatible, renseignez-vous toujours sur le processus de fabrication. Une chose est sûre : quiconque tient à la fois à la qualité et à la production durable opte pour la sécurité avec un « véritable » toner reconditionné. Et qu’il ait été reconditionné par le fabricant original ou par un tiers de bonne réputation, cela ne fait guère de différence.